PMA facilitée pour les couples lesbiens

3153013.largeLa ministre des Familles, Laurence Rossignol, a confirmé le 4 juillet l’abrogation prochaine d’une circulaire punissant les gynécologues orientant leurs patientes lesbiennes vers l’étranger pour y effectuer une PMA.
En effet les gynécologues visés par la circulaire en question risquent, depuis 2013, une condamnation à 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.
Il sera plus facile de trouver un gynécologue pour un couple de femme désirant avoir accès à la procréation médicalement assistée… En revanche la PMA demeure toujours interdite en France.
L’abrogation de cette circulaire avait été promise la semaine dernière par le chef de l’Etat aux associations LGBT. « Le président de la République n’a fait que dire ce que nous pensons les uns et les autres », a déclaré Laurence Rossignol ce lundi sur Public Sénat, avant d’ajouter « qu’il n’y a aucune raison de discriminer les couples homosexuels, les couples lesbiens (…) en leur refusant une technologie qui est ouverte aux couples hétérosexuels ».
La PMA pour les couples lesbiens est autorisée dans plusieurs pays européens, comme la Belgique, les Pays-Bas et l’Espagne. En Belgique, plus de 2000 bébés français sont conçus chaque années.

La ministre de la Famille a reconnu qu’à « titre personnel » et « comme de nombreux membres du gouvernement », elle souhaitait que l’interdiction de la PMA aux couples homosexuels « soit levée ». Une volonté « freinée », d’après elle, « par la violence des réactionnaires et des conservateurs ». Une référence claire aux membres de la Manif pour tous, qui ont massivement protesté, en 2013, contre l’ouverture du mariage aux couples homosexuels.

Laisser une réponse