Interview de Tom York

tom york
Interview de Tom York à l’occasion de la sortie de son nouveau clip « Senses ».

 

Tom York, votre nouveau clip prend parti et mets en scène un couple de garçons, y a t’il un message, défendez vous une cause ?
Je pense qu’en tant qu’artiste il est nécessaire d’asseoir ses idées et ses positions,des les premières réunions de préparation autour de ce clip il a été question que ce soit un couple de garçon qui soit mis en avant.
Il n’ya pas de message en particulier car je n’aime pas être porte parole, je ne m’estime pas assez important pour ça,mais l’envie de montrer qu’un couple gay peut être mis en scène comme n’importe quel autre.
L’histoire du clip fonctionnerait tout aussi bien avec un duo de filles ou un duo homme/femme.

 

Comment les deux acteurs ont ils étés choisit ?
Je connaissait déjà Cedric Portella, Jean Christophe, le réalisateur de la vidéo, m’a envoyé le cv de Manuel Fernandez que j’ai validé presque aussitôt.
Tous les deux sont très très talentueux et ils se sont très bien entendu de suite, il n’y a pas eu besoin de mise en confiance, dès le premier « action » ils étaient dans la peau de leurs personnages.

 

On sait quel l’année dernière vous aviez fait don d’une centaine de cd de votre précédent single « Honor » au profit du Refuge mais également en 2012 en Australie pour Aids avec le titre « It’s a fine day », l’aspect caritatif est important pour vous concernant la cause gay ?
Je parle très peu de ce genres d’actions, je ne suis pas le genre d’artiste qui va utiliser ses « bonnes oeuvres » pour assurer sa médiatisation. Je le fais sur des causes qui me touche, le Vih est toujours présent, c’est une réalité, tout comme l’exclusion de jeunes gays.
Si je peux donner un coup de pouce grâce à ma musique alors je le fais sans me poser de questions.

 

Finalement vous êtes très présent dans la communauté homosexuelle, vous n’avez pas peur d’être catalogué ?
Et quand bien même si je l’étais cela ne me dérangerais absolument pas. Faire une différence entre le public gay et hétérosexuel c’est déjà marquer une barrière, un public est un public quelque soit son orientation sexuelle, la musique est universelle non ?

 

Les projets et l’actualité à venir ?
Un premier album qui paraîtra bientôt,sans doute des lives avant la fin de l’année et faire ma première gay pride samedi sur le char de l’association Gare !

 

Merci pour cette entretien et longue route à vous
Merci à vous ce fut un réel plaisir.
Tom York par Johanna Hand